Qu’est-ce que la rhinoplastie secondaire ?

La rhinoplastie > Blog > Qu’est-ce que la rhinoplastie secondaire ?
Publié le : 08 Janvier 2018 à 10:08
Qu’est-ce que la rhinoplastie secondaire ?

Egalement appelée R2, la rhinoplastie secondaire est une intervention nasale réalisée après une rhinoplastie antérieure. Elle a pour objectifs de modifier la forme ou la fonction du nez. Le chirurgien effectue ici, un remodelage nasal dans un but esthétique ou reconstructif.

Quand solliciter cette intervention ?

La R2 est recommandée en cas de déformation cosmétique ou fonctionnelle mal traitée ou qu’une première rhinoplastie a aggravé. Certains praticiens et patients parlent également de rhinoplastie de révision, mais dans ce cas-là, il peut s’agir d’un contrôle après une deuxième intervention du nez.

Cette opération permet également de corriger une mauvaise évolution de la première intervention. C’est pour cela que la R2 est souvent plus complexe que la rhinoplastie primaire.

Peut-on éviter une rhinoplastie secondaire ?

Oui, il est très bien possible d’éviter d’avoir à passer une seconde fois sous le bistouri. Pour cela, vous devez aborder tous vos problèmes nasaux au chirurgien avant la première intervention. Cela lui permettra de les traiter dès cette première opération afin d’éviter, plus tard, une reprise.

Si la reprise est inévitable, sachez que vous n’avez rien à craindre puisque les techniques, aujourd’hui plus évoluées permettent une belle réussite. Cela va sans dire que vous devez néanmoins vous fier à un chirurgien compétent pour obtenir de bons résultats. Et tout comme avec la rhinoplastie primaire, vous devez exposer clairement vos attentes et vos objectifs quant à cette seconde opération. Il est possible que vous ayez à fournir au praticien, vos dossiers opératoires antérieurs ainsi que vos dossiers médicaux.

Que peut corriger la rhinoplastie secondaire ?

La rhinoplastie secondaire peut traiter :

  • une asymétrie aggravée du nez
  • une obstruction des voies respiratoires nasales
  • un collapsus nasal interne et externe
  • un collapsus du cartilage ou des os au niveau du nez
  • une mise en forme incomplète lorsque la première intervention n’a pas donné le changement attendu
  • une réduction excessive de la hauteur dorsale
  • des cicatrices internes ou externes excessives suite à un épaississement du tissu cicatriciel
  • une extrémité nasale trop rétrécie, on parle de pointe pincée
  • une projection de la pointe du nez excessive ou inadéquate
  • un aspect trop artificiel du nez ou « nez Overdone »

Des incisions sont-elles obligatoires ?

Le chirurgien n’aura pas à inciser à chaque fois, mais cela dépendra des défauts à corriger. Si des changements majeurs sont à réaliser, le praticien optera pour une approche ouverte et donc avec des incisions en plus. Si les changements sont mineurs, les incisions internes naturelles du nez ou endonasales suffisent et on parle d’une approche fermée.

Dans le cas d’une approche ouverte, une incision sera placée au niveau du pont cutané entre les deux narines ou la columelle. Cela permettra de soulever la peau nasale afin d’avoir une visualisation directe sur les structures à modifier.

Cela peut-il inclure une greffe de cartilage ?

La rhinoplastie secondaire peut nécessiter de faire une greffe de cartilage. Dans la plupart des cas, la rhinoplastie primaire a toutefois épuisé une grande partie du cartilage septal et le chirurgien devra alors se fournir au niveau de l’oreille ou d’une côte du patient même. Une fois qu’il aura prélevé le matériel de greffe nécessaire, il les façonnera de sorte à avoir la structure désirée.

Chaque étape doit être réalisée minutieusement pour que l’intervention soit réussie. Cela vous évitera également une rhinoplastie de révision. Le choix du chirurgien devra alors être faite consciencieusement parce que de ses compétences dépendent la forme future de votre nez et les traits de votre visage. 

En savoir plus sur la rhinoplastie en Tunisie ici.