Ce qu'il faut savoir sur la rhinoplastie

La rhinoplastie > Blog > Ce qu'il faut savoir sur la rhinoplastie
Publié le : 04 Octobre 2016 à 15:43
Ce qu'il faut savoir sur la rhinoplastie

Le nez, cette partie du visage dont les imperfections ne pourraient être cachées par aucun artifice peut devenir un sujet de gêne pour certaines personnes. Qu'il s'agisse d'un nez trop grand ou trop petit, ou présentant une asymétrie ou une bosse, l'intervention chirurgicale reste le meilleur moyen pour y remédier. Toutefois, comme toute chirurgie, ce type d'opération n'est pas sans risques et plusieurs précautions sont à prendre avant, pendant et après qu'elle ait eu lieu.

Deux types de rhinoplastie

Avant d'avoir recours à une chirurgie du nez, il est indispensable d'en connaître quelques impératifs notamment la différence entre les deux types de rhinoplastie. Il y a la rhinoplastie fonctionnelle et la rhinoplastie correctionnelle.

La première a lieu suite à des problèmes ORL. Par exemple, lorsque le patient est sujet à des difficultés respiratoires, le chirurgien peut intervenir en corrigeant l'emplacement de la cloison nasale.

Le second type d'opération est strictement d'ordre esthétique. Il s'agit, ici, de corriger la forme du nez, par exemple en en atténuant la taille ou au contraire en l'augmentant, en en corrigeant la symétrie, ou encore en réduisant une bosse. Cette seconde intervention a pour but de re-sculpter le nez, que ce soit suite à une malformation naturelle ou à une imperfection due à un traumatisme.

Mais que ce soit dans une intervention fonctionnelle ou correctionnelle, le résultat doit être naturel. Le nouveau nez doit s'intégrer facilement au visage et n'être nullement remarquable de par sa taille ou sa forme.

Par ailleurs, tout comme n'importe quelle intervention esthétique, la rhinoplastie ne doit être réalisée que sur des sujets de plus de 16 ans, lorsque les organes sont formés à terme.

Les préalables d'une rhinoplastie

Lorsqu'une personne décide de se faire opérer du nez en vue d'une rhinoplastie, plusieurs rendez-vous chez le médecin précèdent en général le jour de l'intervention. Lors des multiples dialogues avec le chirurgien, le patient peut parler des causes qui le poussent à recourir à l'intervention et des résultats qu'il désire en obtenir. Par étude de cas par cas, le praticien pourra orienter le sujet vers une ou plusieurs interventions à la fois, ou bien lui proposer d'autres propositions esthétiques, autres que la chirurgie.

Si la chirurgie est programmée, le praticien donne au patient un aperçu des résultats en lui proposant plusieurs photos de simulation. Une fois mis d'accord sur le tarif de l'intervention et sur ses diverses caractéristiques, médecin et patient peuvent convenir de la date de l'opération.

Dans ce type d'opération, le choix du chirurgien est très important puisqu'un nez raté peut causer une très grande gêne. Il est ainsi conseillé de prendre des recommandations auprès d'anciennes patients qui ont déjà eu recours à une rhinoplastie et qui en sont ressortis satisfaits.

Comment se passe l'opération ?

Selon les cas, une intervention de rhinoplastie se passe sous anesthésie locale ou générale. Le patient passe une à une heure et demie au bloc et peut rester à l'hôpital pendant un ou deux jours. Lors de l'opération, le chirurgien intervient soit par voie fermée, en pratiquant une incision au niveau des narines ; soit par voie ouverte c'est-à-dire en ouvrant le nez.

Une nouvelle méthode de chirurgie du nez a fait son apparition ces dernières années. Appelée rhinosculpture par ultrasons. Elle consiste à remodeler le nez, notamment les os nasaux, à partir d'outils spécifiques fonctionnant par moteur ultrasonique. Cette technique est jugée plus efficace et précise par les chirurgiens et offre des résultats plus naturels. Elle est également très bien assimilée par le patient, permettant ainsi une période de rétablissement moins longue, de 5 à 6 jours. Dans le cas d'une rhinoplastie habituelle, la convalescence peut prendre entre 8 à 15 jours.

Les précautions à prendre après l'intervention

Comme pour toute intervention chirurgicale, quelques précautions sont à prendre en compte après le jour de l'opération. Pendant la période de convalescence, il est important que le patient reste au repos et évite toute activité violente comme le sport. Dans certains cas, des effets indésirables tels que des maux de tête, des troubles de la respiration ou encore quelques saignements peuvent survenir. Ces effets s'estompent au bout de deux semaines et le nez est définitivement rétabli après six mois.

Les frais pour une rhinoplastie peuvent être pris en charge en partie par la Sécurité sociale  lorsque l'opération est recommandée par le médecin suite à un traumatisme. Mais lorsque l'opération n'a lieu qu'à des fins esthétiques, l'intervention se fait sur le compte du patient.